« Comment tuer, à coup sûr, un réseau naissant : »

Introduction 

Afficher l'image d'origine
Depuis plusieurs années, nous accompagnons des entrepreneurs dans leur volonté de croissance.

 

Nous rencontrons chaque année un grand nombre de chefs d’entreprise, pour les conseiller dans leur ambition de changer d’échelle et leur apporter des solutions opérationnelles adaptées.

 

Il est frappant de constater les différences culturelles, entrepreneuriales, économiques, pour ne pas dire philosophiques, entre les entreprises « succursalistes » et les entreprises en franchise (ou commerce organisé).

 

Parmi les entrepreneurs rencontrés qui souhaitent devenir franchiseur, nous constatons également deux approches très différentes : ceux qui ont une approche « construite » et ceux qui privilégient une approche plus « intuitive » de la « franchisation » de leur activité.

 

En ce qui nous concerne, notre approche de la franchise est pragmatique : 

 

  • La franchise est, par principe, un sérieux levier de croissance, avantageux à plus d’un titre ;

  • Mais elle est soumise à des règles précises qui nécessitent une réelle expertise de fond ;

  • En outre, comme toute activité entrepreneuriale, la franchise n’est pas une assurance tout risque, bien au contraire. Il est par conséquent primordial de bien en connaitre les inconvénients et les risques ; 

  • Aussi, la franchise ne peut être que la résultante logique d’une réflexion stratégique à moyen et à long termes, pour une entreprise qui souhaite se développer sans avoir les (énormes) moyens financiers de le faire en propre.

 

Après un bon nombre d’expériences vécues qui sont éloignées de notre propre conception (expériences plutôt voisines de l’approche « intuitive »), nous avons décidé de publier une rubrique (en 4 volets) sur un sujet connexe à ces réflexions : Comment tuer, à coup sûr, un réseau naissant ?

 

Nous avons identifié plusieurs « franchise killers » (sans prétendre à l’exhaustivité d’ailleurs) et nous proposons une série de 4 articles successifs sur ce sujet, en espérant qu’ils puissent permettre à des entrepreneurs peu préparés d’y réfléchir à 2 fois avant de se lancer (ou de se faire accompagner sérieusement) mais également de conforter ceux qui pensent la franchise comme une nouvelle étape maturée et planifiée de leur vie d’entrepreneur.

 

(Article 1 : « Une fausse impression de facilité », à paraitre le 12/10/2016)

 

JL Fumey, Avenir Franchise / Devenir Franchisé

Print Friendly