outils franchisé franchise

Les dix outils indispensables du Franchisé

Ou comment remplir votre boite à outil de dirigeant d’une franchise ?

Les outils du démarrage

1. Le DIP

Le DIP est le Document d’Informations Précontractuelles. C’est un document clé qui doit vous avoir été remis par votre futur franchiseur 20 jours au moins avant la signature de votre contrat

Il doit vous apporter toutes les informations qui vont vous permettre de prendre la décision de signer le contrat de franchise en toute objectivité et en toute connaissance de cause. Il est encadré par la Loi Doubin, loi du 31 décembre 1989 qui le rend obligatoire.

2. Le contrat de franchise

Document contractuel encadré par la Loi Doubin (comme le DIP) qui lie le franchiseur au franchisé. Le premier cède au franchisé le droit d’utiliser son enseigne, ses marques et ses procédés commerciaux en échange du versement de royalties et d’un droit d’entrée initial. Le franchisé doit également s’engager au respect d’un cahier des charges établi par le franchiseur

3. Le manuel opératoire remis par votre franchiseur

Dans ce document, autrement appelé Bible, sont détaillés les savoir faires, toutes les procédures, les méthodes. Bref tout ce qui fait la spécificité de l’enseigne que vous rejoignez. Il est en constante évolution, le concept étant lui-même voué à évoluer. Selon le Code Européen de la Franchise, ce le savoir-faire décrit ans ce manuel opératoire doit être « secret, substantiel et identifié ». Il vous sera un réel outil de transmission des savoirs venant du franchiseur. A ce titre, il doit être pédagogique.

4. Un business plan détaillé et solide

Ce document sera le plus abouti possible, tant au plan financier qu’au plan marketing. Il sera ainsi pertinent de vous faire accompagner au moins dans sa relecture par un expert comptable. Et intéressant de recourir à des études géomarketing pour effectuer le zonage précis de votre unité commerciale, pour connaitre l’état du marché local (données économiques, concurrence etc …) et effectuer l’étude d’implantation qui vous permettra de confirmer la qualité de l’emplacement choisi.

5. Des supports de communication

Ceux-ci doivent être proposés régulièrement par votre franchiseur. On peut citer :

– la charte graphique pour l’habillage des supports de communication (certains franchiseurs peuvent transmettre l’intégralité des supports, déjà réalisés),

– Un plan de communication annualisé qui vous permettra de vous faire connaitre localement,

– Le site internet de l’enseigne avec une page dédiée à votre unité commerciale et les moyens de l’animer.

Les outils de développement

1. L’animation de réseau

Elle est primordiale pour le franchiseur s’il veut que son concept garde sa cohérence parmi ses franchisés. Elle permet l’apport de conseils et solutions pratiques pour aider les franchisés à appliquer au mieux le concept, et à en suivre l’évolution.

Elle passe par un accompagnement par le franchiseur dans toutes les démarches de mise en œuvre de votre projet (implantation, juridique, administratif, financier, technique, choix du local, banque …) puis par une assistance au cours de la vie de votre contrat (assistance en formation, aux achats, à la prospection commerciale).

L’animation est portée par « un animateur » de réseau qui doit aussi faire circuler l’information de manière descendante mais aussi de manière ascendante, des franchisés vers leur franchiseur, et donc assurer la cohésion et la motivation de toutes ces dirigeants aux généralement fortes personnalités.

2. Toutes les formations internes proposées par le franchiseur, et leurs supports:

Support de la cohésion mais aussi du développement de l’enseigne et du réseau, la formation est une obligation. En effet, pour un nouveau franchisé, l’ouverture d el franchise est en réalité aussi l’acquisition de nouvelles compétences métier, en plus de celles du dirigeant. L’objectif de ces formations est d’assurer la bonne transmission des savoirs-faires, du métier de base, mais aussi de favoriser le développement de compétences annexes. Certains réseaux très bien structurés ont même des organismes de formation interne.

Le franchiseur va ainsi proposer un programme de formation théorique et pratique,

3. Tous les « lieux » et moment de dialogue avec le réseau

Aucun réseau de franchise ne peut fonctionner ni se développer s’il n’existe pas en son sein des instances de dialogue et de concertation.

Le dialogue est un élément fondamental du fonctionnement d’un réseau de franchise. Chaque réseau choisira ses organes de dialogue : comités consultatifs, commissions de travail thématiques,  groupements d’intérêt Economique, comités d’enseigne, de comités de dialogue etc…

Chaque réseau va déterminer quels seront les champs de compétences de ces instances, si elles seront décisionnaires ou pas.

4. Des outils de gestion financière

Tous ces outils, tels les ratios, les tableaux de bord, le suivi de trésorerie etc … ne sont pas propres au dirigeant d’une francise. Il appartient en effet à tout dirigeant d’entreprise de mettre en œuvre les moyens techniques d’une bonne gestion de son entreprise au plan financier. Les outils indiqués sont le minimum à mettre dans sa boite à outils.

 5. Des outils de management quotidien

Logiciels de gestion courante, CRM, Processus Ressources Humaines, et autres outils (référentiel qualité, charte d’intégration du personnel..) : ils doivent tous faire partie de votre quotidien. Ils seront éventuellement transmis par vôtre franchiseur qui pourra ainsi s’appuyer sur des données nationales centralisées et cohérentes. Et encore améliorer la cohésion du réseau pour votre plus grand bénéfice.

Print Friendly