Fotolia_51018088_XS

Les franchises sur le net

Le numérique envahit le quotidien de tous les consommateurs, et bouleverse celui des entreprises. Qu’en est-il pour les entreprises en franchise ? Quelle est la place et quel est pour elles l’intérêt du e-commerce ?

Le numérique et la franchise

Si les franchises ayant à la fois pignon sur rue et pignon sur web sont nombreuses, tel n’est pas encore le cas des franchises mono-web. Et pourtant la stratégie dite multicanale porte de plus en plus ses fruits, les enseignes choisissant de multiplier la relation client par tous les canaux de contacts existants (face-à-face classique (magasin/vente à domicile/salons..), par téléphone, par internet, par smartphone, ou tablette).

Certes, il existe, selon la Fédération de la Vente à distance 138 000 sites marchands en France, qu’ils soient uniquement actifs sur le web ou multicanaux, et les achats sur internet hors alimentaire se montent déjà à 8%. Mais il reste de la place pour tous les acteurs, et en particulier pour les pure players (acteurs agissant uniquement sur le web).

Votre franchise multicanale

Dans les cas des franchises multicanal, en tant que futur franchisé, approfondissez bien avec votre franchiseur la question de la place du site web. Sa stratégie web est-elle en phase avec son marché et les attentes de ses clients ? Quelle est la part du numérique dans son CA ?

Par ailleurs, vérifiez que le site web ne vient pas phagocyter votre activité, ni vous voler des parts de marché. Si le site web est géré au niveau central , par le franchiseur, et que les franchisés n’ont pas la main, vérifiez par exemple que la collecte des biens achetés peut s’effectuer en magasin et que vous en êtes rémunérés, voire que vous êtes commissionnés.

Et soyez vigilant surtout si votre zone de chalandise est particulière : DOM TOM par exemple, où en cas de retour sur de la marchandise achetée sur le net, vous risquez de voir venir des clients de la marque dans votre point de vente, qui n’ont jamais consommé chez vous, et qui vous chargeront de leurs soucis.

D’où l’intérêt donc, d’aborder rapidement ce point.

Pure player de la franchise

Vous trouverez auprès de ces acteurs tous les avantages de la franchise classique : l’indépendance juridique, le bénéfice d’une image de marque, etc…mais dans la franchise en e-commerce, l’investissement initial est moindre et la rentabilité plus rapide : pas d’investissement matériel, c’est ce qui fait la différence.

L’accent y est mis sur la relation client par tous les moyens possibles : SEO, publicité sur les plateformes web, médias sociaux, marketing d’affiliation, médias enrichis, marketing de contenu…

Points de vigilance

  • Les acteurs pure players de la franchise se multiplient sur le net, l’offre est donc là, surtout
  • venant des pays anglo saxons, pourtant tous ne se valent pas.
  • Il vous faudra ainsi être vigilant à la solution de e-commerce qui sera proposée, qui devra

être simple et efficace rapidement, avec des mises à jour simples et s’adaptant facilement à la réalité de votre marché.

Renseignez vous ainsi sur le créateur de la solution : est-ce un prestataire extérieur, ou a t-elle été développée en interne ? Qui se charge de l’actualisation du site ? etc…

Le référencement et ses modalités sont également à surveiller, car de la visibilité de votre site web dépendra réellement votre chiffre d’affaires : le franchiseur dispose t-il des compétences en interne, ou sous traite – t-il ? De même pour les médias sociaux, qui jouent un vrai rôle pour maximiser la présence et la reconnaissance sur le web d’une marque.

Un dernier point de vigilance à souligner est le respect de la réglementation : affichage des CGV (Conditions Générales de Vente), des mentions légales, et tout ce qui concerne les droits d’accès et de rectification des clients concernant leurs informations personnelles

 

Print Friendly