packaging produits

De l’importance d’un bon packaging de vos produits

Pas ou peu formé à la discipline « marketing », vous devez désormais -en tant que gérant de franchise- être à l’aise avec de nouveaux termes et concepts. Surtout si vous prenez des fonctions au sein de l’enseigne comme il peut vous l’être proposé.

Ainsi en est-il du packaging, sur lequel vous ferez éventuellement des remontées d’information, pour proposer des améliorations,  après observation de vos clients et de leurs modes de consommation.

Qu’est ce que le packaging ?

Packaging est un terme marketing d’origine anglo-saxonne qui regroupe à la fois le conditionnement et l’emballage. Il se définit selon le Mercator (La Bible du Marketing !) comme « l’ensemble des éléments matériels qui, sans être inséparables du produit lui-même, sont vendus avec lui en vue de permettre ou de faciliter sa protection, son transport, son stockage, sa présentation en linéaire, son identification et son utilisation par les consommateurs. »

A quoi sert le packaging ?

L’emballage et el conditionnement (= le packaging donc) ont plusieurs fonctions.

Des fonctions techniques :

  • De protection : de l’a température extérieur, de la luminosité, des chocs, ceci afin de garantir qualité et niveau d’hygiène du produit.
  • de contenance : pour contenir el produit surtout quand il est liquide, semi liquide, ou sous forme de graines/poudre
  • de transport : le packaging facilite le transport (par le distributeur, le commerçant, et le consommateur) et le stockage  (en magasin ou à la maison).

Mais le packaging a d’autres fonctions, des fonctions marketing. Il doit renseigner sur :

  • Le positionnement du produit et de la marque , ses valeurs.
  • Les éléments différenciant de ce produit vis à vis de la concurrence
  • Et il doit aussi attirer l’œil pour maximiser l’effet d’attractivité, séduire, et bien entendu permettre l’identification immédiate du produit à une catégorie (les tablettes d e chocolat ont ainsi généralement toutes la même forme).

L’étiquette

Faisant partie intégrale du packaging, l’étiquette permet d’y afficher des données  obligatoires ou facultatives sur lesquels les consommateurs sont de plus en plus intransigeants.

– Prix

– Origine (pays/région, mais aussi nom du fabricant)

– Caractéristiques taille, poids, technique, etc..)

– Composition

– Dates limites ( DLC : date limite de consommation, et  DLUO : date limite d’utilisation optimale)

– Enfin, tous les conseils de cuisson, conservation etc..

Un bon étiquetage permet une meilleure gestion du point de vente (suivi des ventes, de la démarque inconnue, des stocks..).

Le packaging : une autre forme de publicité

Premier contact avec le consommateur, et au delà de ses fonctions technique, le packaging joue un rôle de média, de vecteur d’informations , de support de communication à part entière.

Il doit établir le contact avec le client, et de créer cette relation tant recherchées par les marketeurs. Ainsi, 35,5% des consommateurs déclarent choisir, en libre service, leur produit en fonction du packaging.

En magasin, dans le rayon, se différencier de la concurrence se fera par le packaging : innovant, ultra pratique, quasiment invisible et surtout porteur et reflet des valeurs de la marque, à laquelle le consommateur se rattache.

Le «domaine du packaging » est encore loin d’avoir atteint toute sa potentialité. On ne voit pas encore autant de créativité sur les emballages qu’on en trouve dans la publicité classique. Pour cela, la palette de moyens est large : couleurs, matières, formes, praticité, taille, et bien entendu les écrits y figurant.

Print Friendly